vendredi, mai 19, 2006

La maison des rails, jour 4 - la poutre maudite


Aïe! Bad news. Une des deux poutres principales (deuxième étage, coté rue) s'avère être beaucoup plus abimée que prévu. Le cœur est encore bon, mais pas assez pour la garder telle quelle. Et comme dans les murs, des colombages reposent dessus, impossible de la changer. Deux solutions, soit on la coupe en biseau et on remplace la partie centrale, soit on consolide avec une plaque de métal coté visible sur la photo. La deuxième solution est moins jolie... mais plus économique... humm. Nous aurons plus de précisions lundi. Il faut savoir qu'il y'a eu embrouille sur l'essence du bois, puisque ces deux poutres étaient censées être en chêne et qu'elle s'avère être en peuplier, et donc moins résistantes à l'eau... Oui, le pourquoi du comment de l'état de ce pauvre résidu arboricole : une gouttière (terme btp employé) lui a ruiné la santé, année après année.


Heureusement, il n'y a pas que des mauvaises nouvelles. Il y'avait un enduit à la chaux sur le mur de droite, lorsque l'on regarde vers la rue, au premier étage. Il a été retiré et le mur de briques, dessous, est très joli. Il sera visible sur toute la hauteur de la maison, derrière les escaliers.


Autrement, pour ceux qui se posent la question existentielle (il y'en a j'en suis sûr) : mais où donc est passé le plancher du second, la réponse en images :

Aucun commentaire:

Apture